/ Communiqué de presse

Global Miller’s Symposium : échanges entre les meilleurs

- Deux journées dédiées aux transferts de savoirs et au développement d’un réseau de contacts entre experts de la filière agroalimentaire la plus importante du monde

- La volatilité des matières premières, le changement climatique, la croissance démographique, les tendances de consommation et la santé des populations, de même que les qualités des céréales sont les défis du futur

Hambourg, 07 juin 2017. Dès son allocution d’ouverture, Volkmar Wywiol, associé de Mühlenchemie, a clairement annoncé la couleur en indiquant ce qui attendait les quelque 350 scientifiques et hommes de terrain venus de 54 pays participer au Global Miller’s Symposium, à savoir un débat autour des challenges auxquels font face les acteurs de la transformation de l’un des principaux aliments de base du monde, le blé. L’ICC (International Association for Cereal Science and Technology) et la société Mühlenchemie, spécialiste de l'amélioration et de l'enrichissement de la farine, avaient organisé cette rencontre à Hambourg (Allemagne). « Seuls les échanges et le transfert de savoir-faire permettront de maîtriser les tâches à accomplir pour assurer l’alimentation du monde à l’avenir », a déclaré V. Wywiol pour souligner le leitmotiv de ces deux journées d’information.

Au total, 35 exposés présentés par des scientifiques, des économistes, des hommes de terrain et des représentants d’organismes publics ont impulsé la réflexion des participants. Citons parmi eux des experts de haut niveau comme Vito Martielli (analyste Grains & Oilseeds à la Rabobank RaboResearch Food & Agribusiness), Bernard Valluis (Président de l’European Flour Miller Association), Hans-Joachim Braun (directeur du programme Global Wheat & CRP WHEAT), Drew Lerner (président de World Weather Inc.), Fred Brouns (Université de Maastricht & Brouns Health Food Consulting) ou encore Scott Montgomery (directeur de la Food Fortification Initiative).

Les matières premières en pleine mutation

Le premier des grands blocs thématiques du symposium avait pour objet la forte dynamique caractérisant la situation des matières premières à laquelle sont confrontés les moulins. La croissance de la population mondiale, une prospérité grandissante dans les pays émergents, l’urbanisation croissante ainsi que le changement climatique sont les principaux moteurs de cette évolution. Il en résulte que les régions d’origine et de destination du blé se décalent constamment. Ainsi observe-t-on à l’heure actuelle de fortes importations de blé dans les régions sub-sahariennes et du sud-est asiatique alors qu’en revanche, les états riverains de la mer Noire exportent davantage.  Dans ce contexte, la discussion a porté sur les possibilités qui sont offertes par l’augmentation de la productivité, par l‘aménagement de nouvelles zones de culture ou encore par les approches régulatrices du marché des matières premières.

Les bienfaits pour la santé sont dans la tendance

Les sessions suivantes du symposium se sont intéressées aux attentes des consommateurs et aux tendances alimentaires d’importance pour aujourd’hui et demain. Actuellement, le marché est tiraillé entre les pâtes et les produits panifiés traditionnels régionaux et les produits consommés dorénavant tout autour du globe. Ces deux segments doivent être couverts par un même moulin. Ce à quoi s’ajoutent les tendances lifestyle qui voient le jour du fait de la généralisation de la prospérité et de l’urbanisation dans les pays occidentaux et les pays émergents. À l’heure où les produits prometteurs de bienfaits pour la santé prennent de plus en plus d’importance, il apparaît aussi que certaines tendances alimentaires sont manifestement le fruit d’un battage médiatique et marketing bien qu’elles soient dépourvues de tout fondement scientifique. C’est ainsi que les moulins se voient confrontés à des préjugés concernant le blé et le gluten alors que relativement peu de gens souffrent effectivement d’allergies et d’intolérances à ces produits.

L’importance de l’enrichissement des denrées alimentaires

L’industrie meunière peut et doit faire plus que rassasier une population mondiale croissante. Le pain, les biscuits et les crackers, les pâtes et les pizzas sont des aliments de base pour la plupart des gens. En enrichissant les farines, les moulins assument une responsabilité particulière en matière de prévention de la sous-nutrition et des maladies, en premier lieu dans les pays en voie de développement mais aussi dans les nations industrialisées. Un autre bloc thématique a donc été dédié à l’enrichissement des aliments en vitamines et en sels minéraux et à son efficacité pour la mise à disposition de nutriments complémentaires ainsi qu’aux progrès qui ont été réalisés dans ce domaine au cours des dernières années.

Des solutions pour les meuniers

Au programme de la deuxième journée figuraient des exposés techniques ayant pour but de faire connaître aux meuniers des innovations et des solutions pratiques à utiliser au quotidien pour enrichir la farine et en améliorer la qualité. Une question a constitué le fil rouge de la discussion : comment concilier des conditions qui changent et la responsabilité croissante qui en découle avec la nécessité de compétitivité pour les entreprises ?  

La force du dialogue au service de toute la branche

« Lorsque nous avons organisé le symposium, nous avions pour objectif de créer un lien entre les tâches du travail quotidien et les évolutions majeures du marché. Les participants venus de 54 pays nous ont montré que seul un réseau de contacts à l’international pouvait apporter des réponses aux enjeux du secteur. Le symposium nous a permis d’impulser une dynamique en ce sens », a conclu Michaela Pichler, responsable de l’ICC, à l’issue de ces deux journées d’intenses échanges.

Lennart Kutschinski, directeur-gérant de Mühlenchemie et co-initiateur du symposium, s’est lui aussi montré satisfait de la rencontre : « Indépendamment du programme technique, nous tenions aussi à créer un forum donnant aux meuniers la possibilité de discuter entre les conférences ainsi que pendant les soirées pour apprendre les uns des autres en échangeant leurs expériences et leurs savoirs. Bien que tous les meuniers du monde soient des entrepreneurs et, aussi, en concurrence, ils constituent une grande famille. Nous l’avons bien senti une nouvelle fois à Hambourg. »

Mühlenchemie-Gesellschafter Volkmar Wywiol begrüßte 350 Wissenschaftler und Praktiker aus 54 Ländern beim Global Miller’s Symposium in Hamburg.
Global Miller’s Symposium: Austausch der Besten: 350 Wissenschaftler und Praktiker aus 54 Ländern diskutierten beim Global Miller’s Symposium die aktuellen Herausforderungen, die die Verarbeiter eines der wichtigsten Grundnahrungsmittel der Welt, Weizen, zu meistern haben.
Global Miller’s Symposium: Austausch der Besten: 350 Wissenschaftler und Praktiker aus 54 Ländern diskutierten beim Global Miller’s Symposium die aktuellen Herausforderungen, die die Verarbeiter eines der wichtigsten Grundnahrungsmittel der Welt, Weizen, zu meistern haben.
Global Miller’s Symposium: Austausch der Besten: 350 Wissenschaftler und Praktiker aus 54 Ländern diskutierten beim Global Miller’s Symposium die aktuellen Herausforderungen, die die Verarbeiter eines der wichtigsten Grundnahrungsmittel der Welt, Weizen, zu meistern haben.
Global Miller’s Symposium: Bernard Valluis (President European Flour Miller Association): New regulations for wheat futures and options.
Global Miller’s Symposium: Drew Lerner (President World Weather Inc.): Weather outlook 2017.
Global Miller’s Symposium: Fred Brouns (Maastricht University & Brouns Health Food Consulting): Does wheat make you sick?
Global Miller’s Symposium: Hans-Joachim Braun (Direktor des Global Wheat Program & CRP WHEAT): The potential of growing wheat in subsaharan countries and other regions.
Global Miller’s Symposium: Scott Montgomery (Director Food Fortification Initiative): Six years of progress in grain fortification.
Global Miller’s Symposium: Vito Martielli (Analyst Grains & Oilseeds, Rabobank RaboResearch Food & Agribusiness): Global outlook for wheat: Changes in origination and destination regions.

Herausgeber:
Mühlenchemie GmbH & Co. KG
Kurt-Fischer-Straße 55
22926 Ahrensburg

Carsten Blum (Marketing)
E-Mail: cblum@remove-this.muehlenchemie.de
Internet: www.muehlenchemie.de

Pressestelle:

Public Relations v. Hoyningen-Huene
Heimhuder Straße 79
20148 Hamburg

Marc v. Bandemer
Tel.: 040/41 62 08-17
Fax: 040/41 62 08-22
E-Mail: mvb@remove-this.prvhh.de

Seite empfehlen

Um unsere Website für Sie optimal gestalten und fortlaufend verbessern zu können, verwenden wir Cookies. Durch die weitere Nutzung der Website stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Weitere Informationen hierzu erhalten Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Einverstanden